fébrile


fébrile

fébrile [ febril ] adj.
• 1503; bas lat. febrilis
1Méd. Qui a rapport à la fièvre, qui accuse de la fièvre. fiévreux. Pouls fébrile. Chaleur fébrile. Courbe fébrile, de température. — Cour. État fébrile (« état fiévreux » ne se dit pas). Il est fébrile : il a un peu de fièvre.
2Cour. Qui manifeste une agitation excessive. « avec l'inquiétude fébrile d'une âme exaltée » (Renan). Une agitation fébrile. Mouvements fébriles. Il, elle est fébrile. énervé, excité, nerveux.

fébrile adjectif (bas latin febrilis, du latin classique febris, fièvre) Qui a de la fièvre, qui décèle, accuse de la fièvre : Un enfant fébrile. Un état fébrile. Qui est nerveux, agité, désordonné, qui témoigne d'une certaine excitation : Écriture fébrile.fébrile (expressions) adjectif (bas latin febrilis, du latin classique febris, fièvre) Capitaux fébriles, capitaux spéculatifs passant d'une place à une autre, prêts à y être placés à court terme, suivant la variation des taux d'intérêt et l'appréciation des risques de change. ● fébrile (synonymes) adjectif (bas latin febrilis, du latin classique febris, fièvre) Qui a de la fièvre, qui décèle, accuse de la...
Synonymes :
- fiévreux
Qui est nerveux, agité, désordonné, qui témoigne d'une certaine excitation
Synonymes :
- endiablé
- enflammé
- exalté
- frénétique
- véhément
Contraires :
- mesuré
- modéré
- régulier
Capitaux fébriles
Synonymes :
- hot money

fébrile
adj.
d1./d MED Qui marque la fièvre. Pouls, chaleur fébrile.
|| Qui a de la fièvre. être fébrile.
d2./d Qui manifeste une excitation, une agitation excessive. Une hâte fébrile.
|| FIN Capitaux fébriles: capitaux spéculatifs qui passent d'une place financière à l'autre.

⇒FÉBRILE, adj.
A.— Dans le domaine méd.
1. [En parlant d'un symptôme] Qui décèle la fièvre. Pouls fébrile. Rien en elle, hors une ténuité de souffle et une mince haleine fébrile, ne trahissait le venin si présent de la mort (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 247).
2. [En parlant de pers.] Qui a de la fièvre. Malade fébrile (Méd. Biol. t. 2 1971). (Quasi-)synon. fébricitant.
3. [En parlant d'état pathol.] De fièvre. Mouvement fébrile; poussée, réaction fébrile. Les accès fébriles ou sub-fébriles, associés à une toux persistante (NOCARD, LECLAINCHE, Mal. microb. animaux, 1896, p. 249).
Accompagné de fièvre Maladie fébrile. Nous allons tous demain nous réveiller avec des courbatures fébriles (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 145). Une polyarthrite fluxionnaire aiguë fébrile (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 542).
B.— Au fig.
1. [En parlant de pers.] Qui est dans un état d'excitation nerveuse intense. (Quasi-)synon. agité. Une petite femme nerveuse souple, fébrile, remuante (GONCOURT, Journal, 1863, p. 1299). Elle était (...) à la fois fébrile dans ses mouvements et apathique dans ses poses (MARTIN DU G., Thib., Sorell., 1928, p. 1242) :
1. Quoi qu'il fît pour rester de sang-froid, la colère le gagnait; il se sentait devenir nerveux et fébrile, tandis que Sigognac, impassible, semblait, par sa garde irréprochable, prendre plaisir à l'irriter.
GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 245.
PARAD. Angoissé, impatient, inquiet et fébrile.
[En parlant d'un trait physique, d'un comportement] Qui dénote de la fébrilité. Agitation, hâte fébrile; mouvements, transports fébriles; mains fébriles. Lorsqu'elle entendait le bruit de la clef dans la serrure de la porte d'entrée (...) le mouvement des aiguilles [à tricoter] devenait fébrile (CHARDONNE, Dest. sent., III, 1936, p. 217). Toute la matinée se passa en allées et venues fébriles; je me trouvai bientôt au milieu de mes tiroirs ouverts et de ma chambre bouleversée (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 199) :
2. Du plus loin qu'elle l'aperçut, Madame du Toît s'élança vers lui et commença d'une voix fébrile un incompréhensible plaidoyer. Spectacle odieux, cette femme qui pleurait, bafouillait et n'arrivait pas à exprimer clairement ce qu'elle attendait de lui! Il l'écoutait avec l'embarras qu'il éprouvait toujours à voir le désordre d'un sentiment qui ne se domine pas.
THARAUD, Dingley, 1906, p. 118.
[En parlant d'un sentiment, d'un état de conscience] Intense et tourmenté, qui pousse à une agitation désordonnée. Anxiété, excitation, impatience, joie fébrile. Quelque exaltation maladive ou tout au moins fébrile (VERLAINE, Œuvres posth., t. 2, Souv. et prom., 1896, p. 148). Étienne le Bossu vivait une attente fébrile. Ce nerveux, depuis la fuite et l'abandon de sa femme, avait concentré en lui une passion dévorante (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 180) :
3. C'est la fin, répéta Maurice, Paris brûle! Il s'excitait avec ces mots, redits à vingt reprises, dans un besoin fébrile de parler, après la lourde somnolence qui l'avait tenu presque muet, pendant trois jours.
ZOLA, Débâcle, 1892, p. 629.
2. P. anal. [En parlant d'un groupe humain, d'une activité sociale] Qui manifeste une intense activité. Le charme de cette ville unique [Séville] (...) se noyait dans l'agitation d'une foule fébrile, miséreuse ou trop riche (MORAND, Flagell. Séville, 1951, p. 241).
REM. Fébrillaire, adj. Quand je commençais à écrire (...) j'étais émerveillé du secours que m'apportait le mouvement de la plume sur le papier. Il m'ouvrait, ce mouvement fébrillaire rythmé, des avenues et des avenues dans l'esprit (L. DAUDET, Monde images, 1919, p. 167).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1520 « qui a rapport à la fièvre; causé par la fièvre » chaleur ... febrille (Le Guidon en françoys, 25b, éd. 1534 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 65). 2. 1831 fig. (HUGO, Feuilles automne, p. 714). Empr. au b. lat. febrilis au sens 1. Fréq. abs. littér. :313. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 219, b) 539; XXe s. : a) 629, b) 476.
DÉR. Fébrilement, adv. [Correspond à fébrile B] D'une manière fébrile, avec nervosité. Parler fébrilement. Il ne pouvait contenir son agitation. Il se promenait fébrilement sur le quai de la gare (VERNE, Tour monde, 1873, p. 179). Quant à la dame en noir, il était visible qu'elle faisait un effort inouï pour dissimuler le sentiment d'effroi qui perçait, malgré tout, son regard troublé, pour nous cacher l'émotion qui lui faisait fébrilement serrer le bras de son jeune compagnon (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 144). P. anal. Très activement. [Les] bombes atomiques, que le Reich préparait fébrilement (DE GAULLE, Mém., 1959, p. 23). []. Ds Ac. 1932. 1re attest. 1864 (DIERX, Poèmes, p. 95); de fébrile, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 69.
BBG. — QUEM. DDL t. 8.

fébrile [febʀil] adj.
ÉTYM. 1503; bas lat. febrilis, de febris. → Fièvre.
1 Méd. Qui a rapport à la fièvre, qui accuse de la fièvre. Fiévreux. (1836). || Pouls fébrile. || Accès fébrile. || Chaleur fébrile. || Courbe fébrile : courbe de température.Cour. || État fébrile (« état fiévreux » ne se dit pas). (Personnes). || Il est fébrile : il a un peu de fièvre.
2 (XIXe). Cour. Qui manifeste une agitation excessive, désordonnée. || Impatience fébrile. || Bavarder (cit. 1) avec une abondance fébrile. || Une ardeur fébrile. || Mouvements fébriles. Excité. || Tempérament fébrile. Ardent, passionné, vif. || Il, elle était fébrile. Énervé, nerveux.N. || C'est un fébrile (→ ci-dessous, cit. 2).
1 Habitué à remuer ses souvenirs avec l'inquiétude fébrile d'une âme exaltée (…)
Renan, Vie de Jésus, IX, Œ. compl., t. IV, p. 183.
2 Naturellement un éléphant on ne peut jamais s'y fier. Un pétard le met en fuite. Il est calme. Mais il n'a aucun sang-froid. Au fond, c'est un fébrile. Quand ça ne va plus, il s'affole (…)
Henri Michaux, Un barbare en Asie, p. 51.
3 Écon. || Capitaux fébriles.
DÉR. et COMP. Fébrilement, fébriliser, fébrilité. Subfébrile.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Febrile — Fe brile (?; 277), a. [F. f[ e]brile, from L. febris fever. See {Fever}.] Pertaining to fever; indicating fever, or derived from it; as, febrile symptoms; febrile action. Dunglison. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Febrile — Fébrile Terme médical (du latin febrilis, de febris signifiant fièvre) signifiant « accompagné de fièvre ». Ainsi un patient fébrile est un patient ayant de la fièvre. Portail de la médecine Ce document provient de « F%C3%A9brile ».… …   Wikipédia en Français

  • febrile — [fē′brəl, feb′rəl] adj. [Fr fébrile < L febris, FEVER] 1. of or characterized by fever; feverish 2. caused by fever …   English World dictionary

  • febrile — index hot blooded Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • febrile — 1650s, from M.L. febrilis pertaining to fever, from L. febris a fever (see FEVER (Cf. fever)) …   Etymology dictionary

  • febrile — [adj] feverish delirious, fevered, fiery, flushed, hallucinatory, hot, inflamed, pyretic; concepts 314,605 Ant. cold, freezing, frigid …   New thesaurus

  • febrile — ► ADJECTIVE 1) having or showing the symptoms of a fever. 2) having or showing a great deal of nervous excitement. ORIGIN Latin febrilis, from febris fever …   English terms dictionary

  • FÉBRILE — adj. des deux genres T. de Médecine Qui a rapport à la fièvre. Chaleur fébrile. Mouvement fébrile. Parole fébrile. Fig., Une ardeur fébrile, Une ardeur excessive, désordonnée. Une éloquence fébrile, Une éloquence ardente et agitée. Par extension …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FÉBRILE — adj. des deux genres T. de Médec. Qui a rapport à la fièvre. Chaleur fébrile. Pouls fébrile. Mouvement fébrile …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • fébrile — (fé bri l ) adj. 1°   Terme de médecine. Qui tient à la fièvre, qui est de la nature de la fièvre. Un mouvement fébrile. Pouls fébrile. 2°   Fig. Une ardeur fébrile, une ardeur excessive, qui agite comme la fièvre. HISTORIQUE    XVIe s. •   Ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.